Journée Développement Durable Samedi 23 septembre 2023

Le CANIF était présent aux Journées du Développement Durable organisées par Rambouillet Territoires, à la Bergerie nationale de Rambouillet.

Le samedi 23 septembre 2023 nous a permis de rencontrer curieux et passionnés et d’échanger sur l’importance de protéger Apis Mellifera Mellifera, notre abeille noire endémique.

Les deux premières journées, réservées aux écoles primaires, furent l’occasion d’expliquer aux écoliers la pollinisation et la vie des abeilles dans la nature et dans la ruche.

FETE DE L’ABEILLE NOIRE ET DE LA PART SAUVAGE », 1 et 2 JUILLET 2023

L’abeille noire, élevée pendant des siècles pour le miel, est un animal sauvage de la faune nord européenne. Abeille remarquable en voie de disparition, elle reflète bien l’usure de la biodiversité et fédère autour d’elle des agriculteurs, des scientifiques, des écrivains, des citoyens, passionnés par cette aventure contemporaine qui consiste à concrétiser ensemble un autre monde plus respectueux du vivant et surtout de cette part sauvage qui passe trop souvent à la trappe. Alors que celle-ci est la branche sur laquelle nous sommes tous assis.

Pour connaitre le programme de ces deux journées, visitez le site internet de L’Arbre aux Abeilles

L’abeille noire, un bien commun La connaître, l’élever, la protéger

Connaissez-vous l’abeille noire, la seule abeille endémique d’Europe de l’Ouest, encore abondante à l’état sauvage au milieu du XXe siècle et aujourd’hui gravement menacée de disparition ?
À l’heure de la crise écologique, alors que le besoin de retrouver de la résilience et de refonder des pratiques durables s’impose, ce premier hors-série de la revue Abeilles en liberté propose une véritable apologie de l’abeille noire, cette abeille rustique en intelligence avec son milieu, particulièrement adaptée à une apiculture souhaitant s’inscrire dans la durée et désireuse de laisser un patrimoine aux générations futures.
Une protection pour garantir son avenir
Venant combler un grand vide en termes d’ouvrages sur le sujet, s’appuyant sur les contributions des meilleurs spécialistes (Lionel Garnery, Vincent Albouy, Hubert Guerriat, etc.), ces 80 pages riches et documentées tracent un chemin dans le paysage actuel de la protection de l’abeille noire en prenant le temps de comprendre en quoi cette abeille est précieuse là où elle existe encore et pourquoi il faut continuer de la défendre. Grâce aux témoignages des hommes et des femmes qui la connaissent, qui la protègent ou travaillent avec elle sur le terrain dans plusieurs pays d’Europe, un avenir se dessine peut-être pour ce joyau de l’évolution…
https://boutique.terranmagazines.fr/produit/labeille-noire/

SafeAgroBee

Financé par le programme de recherche H2020 PRIMA de l’Union Européenne, le projet européen SafeAgroBee, dont le CANIF est partenaire, vient de débuter pour une durée de 3 années.

Ce projet vise à préserver la résilience des agroécosystèmes face au changement climatique grâce à une pollinisation efficace et une apiculture durable.

Prélèvement d'œufs mâles.

Objectif :
Décrire l’état des colonies au travers d’une évaluation du pourcentage d’occupation du couvain operculé, ouvert, des réserves (miel + pollen) et des abeilles sur chaque face de tous les cadres.

Photographier chaque face de tous les cadres.

Réalisation de terrain :
Une fois par mois d’Avril à Octobre/Novembre.
Photo des inter-cadres à l’ouverture.
Extraction du cadre, brossage des abeilles.
Évaluation du cadre sur les deux faces.
Prise de notes, remise en place du cadre. Méthode ColEval©

L’hybridation de l’abeille noire est un des facteurs menaçant sa conservation. La compréhension de l’impact de l’hybridation sur les populations d’abeilles noires françaises nécessite une caractérisation de ses conséquences sur les performances apicoles des colonies.
Nous avons donc comparé des colonies d’abeilles noires à des colonies d’abeilles hybridées dont l’origine génétique a été déterminée sur les plans moléculaire et morphométrique.
Les colonies recrutées, qui étaient en bonne santé, ont été placées dans le même environnement et étudiées sur les principaux mois de la saison apicole.
Nos résultats montrent que l’hybridation n’améliore pas les performances apicoles de l’abeille noire, sauf pour le rendement en pollen. Au contraire, les colonies hybridées sont plus hétérogènes et semblent décorrélées du niveau de disponibilité des ressources nectarifères et polliniques de l’environnement. Les colonies noires ont par ailleurs montré une capacité d’adaptation remarquable à un nouvel environnement et un meilleur dynamisme en période de mauvais temps. La composition des miels polyfloraux des deux groupes était similaire, mais le miel de certaines souches d’abeilles noires pourrait présenter des propriétés intéressantes. La validation définitive des résultats de cette étude préliminaire nécessitera de recruter un échantillon de colonies de plus grand effectif et de répéter les mesures sur plusieurs saisons apicoles.